Découvrez notre suggestion d’itinéraire Le lac de la Ganguise

Port Lauragais
Difficulté
21 km

Découvrez à vélo, le temps d’une journée, « la petite Toscane française » et ses 1001 collines. Une évasion dans le somptueux cadre naturel du Lauragais ponctuée par la traversée de charmants villages, la rencontre avec une faune protégée avec pour arrière-plan, la bleuté du Lac de la Ganguise. 

Port Lauragais
1 jour
21 km
249m
eVTT ou eVTC
Lac et nature
Jour 1 (21 km)

Le lac de la Ganguise

L’heure est venue de partir à la découverte, et de quitter Port-Lauragais ! L’aventure débute en s’enfonçant dans les terres agricoles du Lauragais, le calme de la nature environnante est un réel bonheur. Pour ces premiers kilomètres de mise en jambes, le chemin vous conduit jusqu’au village de Baraigne. Ce village cathare est un petit havre de paix niché au cœur de la campagne. Faites une pause pour observer son église romane construire au XII siècle. 

Vous continuez votre échappée à travers les champs à la sortie du village. Après un bon coup de pédales, vous pouvez commencer à admirer le lac de la Ganguise qui se dessine sous vos yeux. L’itinéraire vous conduit juste devant l’ancien château seigneurial de Molleville, édifié probablement au XIIs puis entièrement reconstruit en 1791. 

L’arrivée à Molleville marque le début de la deuxième partie du parcours. Le tour du lac de la Ganguise vous attend. Prenez le temps de faire une halte dans ce village qui s’élève sur la crête d’une colline du massif de la Piège, en Lauragais, dominant au Sud la vallée de la Ganguise et, au Nord, la vallée du Gardissol. Prolongez votre pause afin de visiter l’église paroissiale gothique du village, qui d’un point de vue architectural, apporte une certaine légèreté face aux importantes et épaisses murailles du château.  

Vous quittez le village en vous laissant tranquillement guider par la signalétique. Les richesses de la nature s’offrent à vous en atteignant les abords du lac de la Ganguise, magnifique étendue de 500 hectares également dénommé « retenue artificielle de l’Estrade » , du nom d’une ferme toute proche. Ce barrage, pièce maîtresse du système hydraulique du Lauragais, permet d’alimenter le Canal du Midi et vient en aide aux agriculteurs pour l’arrosage des céréales. Vous aurez peut-être la chance d’observer des hérons cendrés, martins pêcheurs et aigrettes qui vous saluerons à votre passage. 

Passé le village de Cumiès, le lieu est parfait pour se reposer. Vous profitez du calme qui règne le long du rivage pour déjeuner, les pieds dans l’eau. Après une sieste, le temps est venu de reprendre votre bicyclette et poursuivre l’aventure. Tout au long du chemin, prenez le temps d’admirer les superbes points de vue qui s’offriront à vous. Parvenez-vous à apercevoir la chaîne des Pyrénées qui se dessine lors des beaux jours.

Vos coups de pédales vous font atteindre le village de Belfou et son château fortifié du XVIII-XIV. Le site n’est pas ouvert au public, mais le propriétaire sera ravi de vous le faire découvrir et raconter d’innombrables anecdotes sur le domaine. En continuant sur le chemin, vous apercevez le barrage long de 400 mètres qui surplombe le lac. Avant d’attaquer la descente de celui-ci, vous ne pouvez résister à l’appel de la base nautique ! Vous profiterez bien d’une initiation à la planche à voile ou d’une balade en pédalo pour vous rafraichir. 

En prenant la direction de Port-Lauragais, « la petite Toscane française » et ses 1001 collines se présente devant vous. La vallée du Lauragais est souvent surnommée de cette manière en raison de ces paysages et ses doux reliefs. La boucle est bouclée. Port-Lauragais se redessine progressivement. Le lac est loin derrière vous. Posez votre vélo, et régalez-vous d’un bon cassoulet pour marquer la fin de ce riche périple : vous l’avez bien mérité après tout !