Découvrez notre suggestion d’itinéraire Méditerranée à vélo & Canal du Midi : de Argelès-sur-Mer à Toulouse

Argelès-sur-Mer
Difficulté
268 km

Traversez l’Occitanie en passant par les plus belles villes. Depuis Argelès-sur-Mer, découvrez l’histoire d’une région à travers son riche patrimoine. Longez le littoral puis pédalez d’écluses en écluses et appréciez la diversité des paysages : plages, mer, marais, canaux … Dégustez les saveurs locales : de la cargolade au en passant par le cassoulet, il y en a pour tous les goûts !

Argelès-sur-Mer
6 jours
268 km
VTC ou VTT
Nature, Patrimoine et Gastronomie
Jour 1 (51 km)

Argelès-sur-Mer - Leucate

Votre périple commence quand vous quittez le village catalan d’Argelès-sur-Mer, ses 7 kilomètres de plages et ses milliers de pins parasols et maritimes plus que centenaires. Vous passez le Tech, fleuve côtier du Roussillon, et longez la Méditerranée, ses plages et ses eaux protégées par un vaste parc naturel marin. Vous atteignez le Barcarès à la mi-journée. Vous êtes à présent aux abords de l’étang de Salses-Leucate, et pédalez le long du parc naturel des Dosses. Véritable refuge de biodiversité, le site recense plus de 200 espèces végétales et 50 espèces d’oiseaux. Il vous offrira également une vue panoramique sur la chaîne des Corbières et le massif du Canigou. Vous traversez le pont de la Corrège et n’êtes qu’a quelques coups de pédales de votre destination finale lorsque vous passez le centre conchylicole du grau de Leucate. Il rassemble 24 mas alignés le long du chenal, où chaque producteur vend directement ou fait déguster sa production directement pêchée dans l’étang. Puis devant vous : le charmant village de Leucate. Vous ne pourrez passer à côté de la dégustation des célèbres Cap Leucate, huîtres creuses, à la chair fine et au goût de noisette, accompagnées d’un verre de vin du terroir.

Jour 2 (39 km)

Leucate - Narbonne

Votre sécurité étant notre priorité, nous vous conseillons de prendre le train pour effectuer les 10 premiers kilomètres de cette étape. Le trajet ne durera qu’une dizaine de minute et c’est gratuit pour les vélos. En effet, à cet endroit, la route est abimée et le vent, capricieux dans la région, pourrait vous rendre la vie dure. Ainsi, prenez le TER depuis la gare de Leucate La Franqui. Vous arrivez à Port-la-Nouvelle où vous trouverez le Canal de la Robine, classé patrimoine mondial de l’humanité à l’UNESCO, qui sera votre compagnon de route jusqu’à Narbonne. Vous laissez derrière vous l’air iodé de la mer. A partir de la maison éclusière de Sainte-Lucie, vous savourez le charme naturel des berges du Canal de la Robine entre les étangs de l’Ayrolle et de Bages-Sigean. Vous arrivez sur la manade Tournebelle, site naturel protégé et lieu d’élevage de taureaux et de chevaux camarguais. Il ne vous reste que quelques kilomètres à parcourir, à l’ombre des platanes, le long du Canal de la Robine, avant d’arriver à Narbonne ; première colonie romaine hors d’Italie, fondée en 118 avant JC. Profitez du reste de votre journée pour visiter le Palais des Archevêques, ancienne résidence archiépiscopale, le Palais Neuf, le donjon et la cathédrale gothique Saint-Just-et-Saint-Pasteur.

Jour 3 (36 km)

Narbonne - Homps

Avant de mettre le cap sur une nouvelle destination, goûtez à la douceur de vivre et dégustez les spécialités de la région en faisant une halte aux halles de Narbonne. 70 commerces de bouche vous attendent. Vous reprenez votre bicyclette et poursuivez votre route le long du Canal de la Robine, à l’ombre des pins maritimes. Vous quittez les chemins de halage du Canal au niveau de l’écluse de Raonel. A partir du village de Sallèles-d’Aude vous pédalez sur les rives du Canal de Jonction et arrivez dans le charmant village du Somail, hameau servant autrefois de dortoir pour les voyageurs du Canal du Midi. Vous suivez votre itinéraire, le long du Canal. Vous passez l’aqueduc-pont-canal de Repudre, après Ventenac-en-Minervois, premier pont-canal d’Europe. Un peu plus loin, sur les hauteurs du village de Paraza, vous apercevez un château datant du 17ème siècle. Auparavant résidence de Pierre-Paul Riquet, concepteur du Canal du Midi, pendant la réalisation des travaux, vous y trouverez aujourd’hui un domaine viticole aux vins plusieurs fois primés. Quant à la bâtisse, elle propose de somptueuses chambres d’hôtes. Encore quelques kilomètres avant d’arriver dans le charmant village de Homps, autrefois plaque tournante du commerce des vins.

Jour 4 (38 km)

Homps - Carcassonne

Vous pédalez à présent dans le pays Minervois. A la sortie de Homps, vous passez l’aqueduc de la rivière de l’Argent Double permettant au Canal du Midi de traverser le cours d’eau impétueux. Il est complété d’un épanchoir et d’un déversoir ayant pour mission d’évacuer le trop-plein d’eau du Canal, en cas de fortes intempéries. Vous passez le village de La Redorte, et roulez l’esprit tranquille à l’ombre des platanes et cyprès parasol, à travers villages et vignobles. Au loin, vous apercevez l’étang asséché de Marseillette, après Puchéric. Particulièrement important, il fut asséché au moyen de canaux d’irrigation. Au 19ème siècle, le riz y était cultivé. Aujourd’hui, vous y verrez des vignes et arbres fruitiers. Quelques kilomètres plus loin, vous atteignez Trèbes ; l’occasion de se perdre dans ses ruelles et de faire une pause au bord du petit port. Vous reprenez votre vélo et petit à petit, devant vous se dresse la merveilleuse cité médiévale de Carcassonne. Finissez la journée en beauté et laissez-vous emporter par ses nombreux mystères. Elle apparue au 1er siècle avant JC, alors site protohistorique. Puis le promontoire fut fortifié par les Romains. Les Wisigoths leur succèderent à la fin du 4ème siècle, et font de cette ancienne cité gallo-romaine, une place forte. Elle devient par la suite un comté, puis une vicomté et enfin, une sénéchaussée royale. Chacune de ces périodes a laissé des traces dans la pierre de la cité. Prenez donc le temps de déambuler dans ses ruelles.

Jour 5 (40 km)

Carcassonne - Castelnaudary

Vous laissez derrière vous des millénaires d’histoire, avec en tête les souvenirs de la belle journée de la veille. En sortant de Carcassonne, vous passez devant l’épanchoir de Foucaud, une jolie maison éclusière et son jardin aménagé. Vous atteignez Bram, auparavant une des plus vastes agglomérations gallo-romaines sur la voie entre Toulouse et Narbonne. Ce charmant village est célèbre pour son architecture en « circulade », héritage de l’époque médiévale et remarquablement conservée. Au bout de 40 kilomètres, vous atteignez Castelnaudary, la fière capitale du cassoulet !  Avant de vous récompenser avec cette spécialité culinaire délicieuse, venez admirer la ville depuis le Grand Bassin, le plus grand port du Canal : c’est la plus belle vue. Vous trouverez également des vestiges d’une époque où Catherine de Médicis avait élevé la ville au rang de sénéchaussée.

Jour 6 (65 km)

Castelnaudary - Toulouse

Vous quittez la capitale du Lauraguais et entamez la dernière journée de votre périple. Vous suivez un chemin quelque peu rustique jusqu’au Seuil de Naurouze, situé sur la ligne de partage des eaux entre l’Atlantique et la Méditerranée et point le plus élevé du Canal du Midi. Perché dans les collines du Lauragais, le village d’Avignonet-Lauragais témoigne de son passé animé grâce à un patrimoine aussi riche qu’intéressant : vous y trouverez les vestiges des remparts et du château fort (du 11ème au 15ème siècle), la tour en poivrière et des maisons à colombages. Vous passez l’écluse de Négra et sa chapelle, permettant autrefois aux voyageurs de se recueillir. L’écluse était aussi une halte importante de la « Barque de Poste », service de transport de personnes entre Toulouse et Agde, dès le 17ème siècle : c’était le lieu du déjeuner depuis Toulouse. Votre périple prend fin à l’ombre des platanes. Alors que vous pédalez en toute tranquillité au bruit des clapotis de l’eau, l’effervescence de la Ville Rose se fait ressentir. Un défilé de péniches s’offre à vous. Vous arrivez place du Capitole et trinquez la fin d’une belle aventure.