Retrouvez tous nos Conseils & Actualités

6 bonnes pratiques pour entretenir son vélo

Publié le : 25/03/2020 14:45:17
Catégories : Divers

6 bonnes pratiques pour entretenir son vélo

Afin de garder votre vélo en état de fonctionner le plus longtemps possible, nous vous proposons un contrôle en six étapes à effectuer chaque mois. Cela vous permettra de suivre son état général et d’anticiper une révision chez votre marchand de cycle.

  

1/ Le nettoyage

Pour commencer, voici la partie la plus souvent déplaisante mais non moins importante : le nettoyage.

Il est important de nettoyer régulièrement votre bicyclette car c’est l’assurance de sa bonne longévité.  Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser un jet d’eau en évitant une pression trop importante (le kärcher est à proscrire). Vous pouvez frotter avec une éponge souple en utilisant un produit nettoyant spécifique vélo avant de le rincer. Le séchage est très important car il évite à certaines pièces, comme les vis, de rouiller.

Concernant la transmission, il faut régulièrement dégraisser votre chaîne et votre cassette. Pour cela, utilisez un produit spécifique. A la fin de l’entretien, il faut impérativement lubrifier la chaîne, cela évite les bruits de couinement désagréables mais surtout, cela garanti sa longévité et plus largement celle de votre transmission tout entière.


2/ Les Pneus

a)    Usure

Il convient de vérifier régulièrement s’il reste des crampons sur vos pneus si vous disposez d’un VTT ou s’il reste des rainures en cas de pneus VTC/route.

Ensuite, il faut vérifier si vos pneus ne souffrent pas d’hernie, de craquelures ou encore de fissures.

Si l’un des points cités ci-dessus concernent vos pneus, il est peut-être temps de les changer.

 

b)    Pression

Avec le temps, vos pneus perdent de la pression, il est donc nécessaire voire impératif de les regonfler de temps en temps. Il faut donc vous munir d’une pompe. Il en existe plusieurs types ; pour ne pas vous tromper, vous devez trouver quel type de valve vous disposez : Presta ou Schrader.

En règle générale, retenez qu'on gonfle :

  •         Un vélo de ville et VTC : entre 3,5 et 5 bars
  •         Un vélo de route : entre 6 et 8 bars
  •         Un VTT : entre 3 et 4 bars

 

Pour assurer la bonne pression en fonction de votre pratique, référez-vous à la pression « constructeur ». C’est celle qui est indiquée, en Bar ou en Psi, sur le flanc de votre pneu. La majorité des pompes à pied disposent des deux unités.

Pour finir, il est conseillé de regonfler ses pneus toutes les 2 semaines pour une utilisation optimale.

 

3/ Le freinage

C’est l’un des points les plus importants car il s’agit de votre sécurité. Un vélo qui ne freine plus est extrêmement problématique.

a)    Câbles et gaines

Vous devez vérifier visuellement l’état de vos câbles de freins, s’ils ne sont pas effilochés. Si c’est le cas, il faut impérativement les remplacer sans attendre. Profitez-en pour vérifier vos gaines, si elles ne sont pas déformées ou abimées.

              

b)    Patins / Disques

Chaque patin dispose de rainures sur la face en contact avec la jante, lorsque celles-ci ont disparus, il est grand temps de les changer.

Concernant les disques, vous devez vérifier l’usure des plaquettes :  lorsqu’il reste moins d’un millimètre de « garniture », le changement s’impose.

Ensuite, il faut contrôler la position des patins sur votre jante (bande de freinage), ils doivent être centrés sur la jante. Ils ne doivent pas toucher le pneu ou être dans le vide (sous la jante). Vos patins doivent ensuite être à plat et parallèles à la jante. Cependant, vous pouvez les régler légèrement inclinés (avant du patin qui touche la jante avant l’arrière) pour éviter les bruits lors du freinage.

 

c)     Vérification des freins

Il faut que le freinage soit efficace. Lorsque vous actionnez le levier de frein, il est impératif de pouvoir freiner en déplaçant le levier de 2 ou 3 centimètres. Si le freinage s’effectue lorsque votre levier touche presque le guidon, réglez la « course » du levier de frein : tournez la molette de réglage du levier de frein dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ou retendez le câble depuis l’étrier.

 

d)    Serrage

Pour finir avec le freinage, il est très important de vérifier le serrage des câbles et des étriers. Resserrez-les à chaque contrôle, votre sécurité en dépend.

 

 

4/ La transmission

a)    Câbles et gaines

Tout comme le freinage, vérifiez l’état général de vos câbles et gaines, l’usure avancée de l’un ou l’autre peut être responsable de vitesses qui passent mal par exemple.

 

b)    Chaîne, cassette et plateaux

Pour garder un passage de vitesses fluide, il est important d’avoir une chaîne en bon état. Pour cela, à l’aide d’un contrôleur d’usure de chaîne, il est possible de savoir quand il faut la changer. Si vous n’en disposez pas, vous pouvez le faire manuellement et sans outil : il suffit de tirer sur la chaîne lorsqu'elle est sur le grand plateau. S’il apparaît un espace conséquent (plus de la moitié de la hauteur d’une dent) entre le plateau et la chaîne : la chaîne est usée. Une chaîne neuve reste quasiment collée au plateau.

Idem pour les plateaux et la cassette, contrôlez visuellement l’état général, si des dents sont rognées ou manquantes, il faut les remplacer.

          

Si malgré cela les vitesses ne passent pas ou sautent, il faut effectuer un réglage de votre dérailleur. Nous vous recommandons d’aller voir votre marchand de cycle car tenter de le régler sans connaissance pourrait aggraver le problème ou même le rendre inutilisable.

 

5/ Les roues

a)    Voile

Il est temps de contrôler l’état de vos roues. Pour cela, faites-les tourner sur elles même et prenez un patin comme point de référence. Si la jante bouge de droite à gauche par rapport à ce point, c’est qu’elle est voilée.

Un petit voile n’a pas beaucoup de conséquence mais s’il est important, cela peut vous freiner lorsque la jante touche un patin. Cela peut aussi vous déséquilibrer en roulant.

Votre marchand de cycle peut la dévoiler dans la mesure du possible à l’aide d’un « pied de dévoilage ».

 

b)    Tension des rayons

Pour le contrôler, il vous suffit de prendre les rayons deux par deux et d’essayer de les faire bouger. S’ils sont lâches, c’est qu’ils manquent de tension. La sous-tension de vos rayons peut être une des causes du voile vu précédemment.

Nous vous déconseillons d’utiliser votre vélo avec des rayons détendus. Ils risquent de casser à long terme.

 Profitez-en pour vérifier si votre jante ne comporte pas de fissures.

 

6/ Le serrage et l’état général

Il est très important de contrôler régulièrement le serrage de certains éléments de votre vélo :

  •         La selle et tige de selle
  •         La potence
  •         Les roues (attaches rapides ou écrous)
  •         Les leviers de freins
  •         Les manivelles et les pédales
  •         Les dérailleurs (vis de fixation)
  •         Les accessoires (panier, porte-bagage, garde-boues, etc.

Tout comme le freinage, le serrage du guidon et de la potence est un élément indispensable pour garantir votre sécurité. Le risque ? Ne plus pouvoir tourner le guidon dans une descente sinueuse par exemple. Pour contrôler ce point il vous suffit de vous placer face à votre vélo, la roue avant bien serrée entre les jambes et les mains sur le guidon. Essayez de faire pivoter le guidon de droite à gauche en gardant la roue dans l’axe avec vos jambes. S’il pivote indépendamment de la roue, resserrez impérativement la potence à l’aide des vis latérales.

   

Pour finir sur la vérification générale de votre vélo, contrôlez visuellement l’état de votre cadre et de votre fourche, qu’il n’y ait pas de fissure ou de déformation, plus particulièrement au niveau des soudures.

Pour conclure, nous aimerions rappeler que seul un entretien et un contrôle régulier de votre vélo vous garantira sa longévité. C’est un gage de votre sécurité. Nous vous conseillons d’amener votre bicyclette une fois par an chez un marchand de cycle afin d’effectuer une révision complète.

Partager ce contenu