Retrouvez tous nos Conseils & Actualités

Les points d'intérêt sur le Canal du Midi à ne pas rater

Publié le : 06/01/2020 17:01:38
Catégories : Divers , Organisation , Visites

Les points d'intérêt sur le Canal du Midi à ne pas rater

Vous avez prévu de faire le Canal du Midi à vélo ? Vous êtes ravis de longer ce canal historique pour quelques heures ou quelques jours, mais vous vous demander à quoi il faut faire attention ? Quels sont les points d’intérêt ?


Nous vous conseillons ci-dessous quelques idées, pour rythmer votre périple, évidemment, cette liste n’est pas exhaustive et beaucoup d’autres points méritent le détour !

   1.  Tout d’abord, le départ du Canal du midi.

Les Ponts Jumeaux à Toulouse sont le point de départ du Canal du Midi, le kilomètre 0. Les Ponts Jumeaux sont un ensemble de trois ponts, chacun d’entre eux et à l’entrée d’un canal : le Canal latéral à la Garonne (qui va vers Bordeaux), le Canal de Brienne et le Canal du midi. Arrêtez-vous notamment pour observer le bas-relief, réalisé par François Lucas en 1775.

   2.  En plein centre-ville, le bassin de Radoub

6 kilomètres plus tard, alors que vous êtes encore dans la ville de Toulouse. Paysage étonnant dans le centre d’une grande agglomération, un air de port de pêche, le bassin du radoub accueille depuis le XIXème siècle les bateaux du Canal du Midi ayant besoin de réparation dans ses cales. L’une des cales, de 30 mètres de long, est couverte et permet de travailler sur les péniches en tout temps.

   3.  Au point kilométrique 23, Ayguesvives

Ayguesvives est une commune du département de la Haute Garonne par laquelle vous passerez à vélo sur la route entre Toulouse et Castelnaudary. Faîtes une halte pour regarder l’aqueduc d’Ayguesvives construit entre 1687 et 1689. Autour de l’écluse, se trouvent également une briqueterie qui a contribué à grand nombre d’ouvrages d’art du Canal ainsi qu’un moulin.

Arrêtez-vous admirer l’église d’Ayguesvives, un édifice gothique renaissance, construite en briques foraines en 1500.

Info insolite : l’écluse d’Ayguesvives a été décrite par Thomas Jefferson lors de son voyage sur le Canal du Midi. Elle a cependant été modernisée dans les années 1970.

   4.  L’écluse de Négra, point de halte des voyageurs en 1681

Prenez du temps pour observer l’écluse de Négra au point kilométrique 33. L’écluse de Négra était une des haltes de la « Barque de Poste », les voyageurs entre Toulouse et Agde arrivaient ici pour le repas du midi et pouvaient trouver une auberge, une glacière (pour rafraichir les boissons) ainsi qu’une petite chapelle collée à l’écluse qui permettait aux voyageurs le souhaitant de se recueillir.

 

   5.  Le partage des eaux au seuil de Naurouze

Au point kilométrique 52, sur la commune de Montferrand, se trouve le seuil de Naurouze. C’est le point le plus élevé du Canal du Midi, à 189 m d’altitude. Le seuil de Naurouze est la pierre maitresse de l’œuvre de Pierre-Paul Riquet, concepteur du Canal du Midi. En effet, il avait besoin que le Canal du Midi soit en permanence alimenté en eau, ce qui se fait grâce aux eaux de la Montagne qui sont acheminées jusqu’au seuil.

   6.  Castelnaudary, son cassoulet et son grand bassin

Au point kilométrique 65, se trouve Castelnaudary. Beaucoup d’entre vous s’y arrêteront certainement pour une halte d’une nuit. Terre gastronomique, vous connaissez certainement son plat mythique, le Cassoulet, vous seriez fou de ne pas vous arrêtez pour en déguster un vrai, un authentique. Flânez ensuite autour du Grand Bassin à travers le port et les 4 écluses de Saint Roch. C’est du Grand Bassin également que vous aurez la plus belle vue de la ville.

   7.  Carcassonne, la citadelle médiévale

Absolument impensable de faire le Canal du Midi à vélo sans vous arrêter dans la cité de Carcassonne ! Ce village médiéval qui surplomble le Canal du Midi est encore habité et compte 52 tours et 2 enceintes concentriques qui totalisent 3 kilomètres de remparts. De quoi vous en mettre pleins les yeux ! Notez qui se vous souhaitez faire une pause avant d’y arriver, se trouve à 2km de Carcassonne l’épanchoir de Foucaud et son jardin aménagé.

   8.  A Trèbes, le pont-aqueduc d’Orbiel

Au point kilométrique 116, soit peu après Carcassonne vous passerez sur le pont-canal d’Orbiel ou pont-aqueduc sur la commune de Trèbes. L’édifice est classé monument historique depuis 1950. Une halte rafraichissante, les pieds dans l’eau ?

   9.  La Redorte

Petit village aux portes de la Montagne noire, en bordure des Corbières et en plein cœur du Minervois situé au point kilométrique 140. Vauban a imaginé un épanchoir composé de 11 arches. Ce système permet d’évacuer le trop-plein d’eau du canal causé par de potentielles intempéries en se déversant dans la rivière de l’Argent Double en contrebas.

   10.  A Paraza, le plus ancien pont-canal navigable de France

Le pont-canal de Répudre qui se trouve au point kilométrique 159, est le deuxième pont-canal navigable du monde et le premier de France. C’est également le seul pont-canal a avoir été construit par Riquet. Les autres ont été, pour la plupart, ajoutés par Vauban.

 

   11.  Le Somail et le canal de jonction pour rejoindre le Canal de la Robine

Au point kilométrique 166, se trouve le hameau du Somail avec son port, son auberge, sa chapelle et son tour de glace. Ce hameau est apparu avec le Canal du Midi, il servait de point permettant aux voyageurs de passer la nuit. Habituellement les voyageurs dormaient ici le soir du troisième jour en venant de Toulouse. Deux kilomètres plus loin, au point kilométrique 168, se trouve le Canal de la Jonction. Ce canal permet de relier le Canal de la Robine qui va à Narbonne avec le Canal du Midi. En effet, après la mise en service du Canal du Midi et du Canal de la Robine à la fin du XVIIeme siècle, les marchandises devaient transiter par la terre pour aller de Narbonne à Toulouse par exemple. Le canal de jonction permet de faire le lien entre les deux et favoriser ainsi les ports de pêche du sud de l’Aude.

   12.  Après les ponts, le tunnel-canal !

Au point kilométrique 199 à Colombiers, se trouve le tunnel de Malpas. C’est un tunnel-canal creusé en 1679 permettant de faire passer le Canal du Midi sous la colline d’Ensérune. Riquet a choisi de réaliser ces travaux afin d’éviter que le canal traverse l’Aude et créé des problèmes de navigation.

   13.  Les majestueuses écluses de Fonseranes

Une halte aux neuf écluses de Fonseranes est absolument nécessaire sur trajet à vélo. Classées Monuments Historique, Grand Site d’Occitanie et patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, c’est une visite incontournable de la ville de Béziers. C’est un ensemble d’écluses constitué de 8 bassins de forme ovale et 9 portes. Créées en 1697, elles représentent une véritable prouesse technique en matière de génie civil. La majesté du lieu saisit un très grand nombre de visiteurs. C’est le 3ème site touristique le plus visité en Occitanie après le pont du Gard et la Cité de Carcassonne.

   14.  Prouesse architecturale, l’écluse ronde d’Agde

Finalement, au point kilométrique 232, vous trouverez l’écluse d’Agde. C’est un véritable bijou architectural en elle-même. En effet, de forme ronde et comportant trois portes, elle fonctionne comme un carrefour à sens giratoire moderne pour permettre aux bateaux de choisir entre trois directions : Thau, Béziers ou Agde.

Savez-vous pourquoi les écluses sur le Canal du Midi ne sont pas rectangulaires, comme la plupart des écluses en France ? C’est tout simple ! Les écluses rectangulaires résistent aujourd’hui à la pression de l’eau grâce à l’utilisation du béton armé. Or, lorsque l’architecte du Canal du Midi, Pierre-Paul Riquet a conçu le canal du midi au XVème siècle, le béton armé n’existait tout simplement pas. Il a donc dû faire preuve d’ingéniosité est a donné une forme ovale aux écluses pour optimiser leur résistance.

 

Partager ce contenu