Retrouvez tous nos Conseils & Actualités

Découvrir la France à vélo

Publié le : 11/09/2020 15:10:30
Catégories : Visites

Découvrir la France à vélo

Parcourir la France à vélo est la meilleure façon de découvrir ou redécouvrir le territoire et son patrimoine. À bicyclette, vous profiterez pleinement des attraits qui font de la France l’une des destinations touristiques indémodable et indétrônable : première destination touristique mondiale !

Visiter la France à vélo permet d’apprécier la beauté du patrimoine à votre propre rythme, d’admirer les paysages, les villages, les monuments historiques et châteaux, les vignobles et explorer les villes. La randonnée à vélo offre une expérience de voyage authentique, entre nature, culture et gastronomie, de la ville à la campagne. La France s’est dotée, au cours de ces dernières années, d’un réseau de pistes cyclables, voies vertes et autres véloroutes de très bonne qualité. Grâce à ces infrastructures permettant de pédaler loin de la circulation, il devient possible de programmer des vacances à vélo en famille.

Le voyage à vélo en France rime avec gastronomie et convivialité, vous allez adorer la cuisine locale et les nombreux produits régionaux : vins, fromages, fruits, douceurs et autres spécialités. Entre culture, histoire, patrimoine et gastronomie, Paulette vous embarque pour une découverte de la France à vélo. Tous en selle ! 

 Ps : les dégustations de vins sont toujours à réalisées avec prudence, si vous voulez garder un bon coup de pédale ! 

LES 10 PLUS BEAUX CIRCUITS À VÉLO MADE BY PAULETTE

Vous ne ferez peut-être pas un véritable Tour de France, mais ces voies cyclables sont la promesse de belles promenades. Voies vertes, petites routes cachées, chemins de halage ou route des vins…il y a de nombreuses manières de faire votre Grande Boucle à vous. Celle de Paulette pourra vous donner des idées !

Le préféré d’entre tous, le Canal des Deux Mers à vélo par le Canal du Midi

Itinéraire mythique du cyclotourisme en France, le Canal des Deux-Mers vous conduit à vélo de Royan à Sète, de l’Atlantique à la Méditerranée, en passant par la campagne gasconne, la Ville Rose et le Canal du Midi. Après avoir quitté l’Atlantique et effectué près de 600km à vélo, vous contemplerez le bleu azur de la Méditerranée…l’un des plus beaux voyages à vélo de l’Hexagone. 

Les routes du Luberon

Cyclistes aguerris ou débutants, en solo ou en familles, gourmands, sportifs ou amateurs de culture : sur les 235 kilomètres d’itinéraires faisant le tour du Luberon, vous trouverez forcément votre bonheur. De Cavaillon à Apt, en passant par les monts du Vaucluse ou le Petit et Grand Luberon, jusqu’à Forcalquier près de la montagne de Lure, le parcours est aménagé sur de petites routes tranquilles, dont certaines parties en voies vertes. Les escales sont aussi belles que variées. 

Le charme du Sud-ouest, la traversée des Landes

Une douceur de vie comme nul par ailleurs…qu’il est si bon de partir se promener, de bon matin, en respirant l’odeur des pins. Les Landes sont une des régions de France qui possèdent le plus grand nombre de kilomètres de piste cyclable. Souvent situées en pleine forêt à l’arrière de la première rangée de dunes, les pistes longent l’océan et desservent la plupart des stations balnéaires du secteur. 

Sur la piste des forts de Strasbourg

Fin XIX, début XX siècle, les allemands ont construit autour de Strasbourg 19 forts ainsi que des abris et des casemates pour remplacer les ceintures défensives qu’ils jugeaient obsolètes. Une piste cyclable reliait déjà certains de ces ouvrages. Mais depuis 2011, il est possible de découvrir toute cette Histoire et la beauté du territoire sur plus de 85 km à vélo. La bucolique « piste des forts » longue les canaux, franchit le Rhin, plonge dans les forêts et réserves naturelles et serpente dans les coteaux et bourgades autour de l’agglomération : de belles découvertes en perspective !

Découvrir la beauté de Loire à vélo

De Nevers à l’Atlantique, l’itinéraire « La Loire à vélo » suit le cours du fleuve sur 800 kilomètres. Entre pistes cyclables et petites routes de campagne, il invite à découvrir châteaux et jardins, villes et villages de caractères, vins et gastronomie. La plus belle partie s’étend sur 280 kilomètres entre Sully-sur-Loire et Chalonnes-sur-Loire. Des paysages extraordinaires se présentent devant vous : îles verdoyantes et bancs de sable en été, prairies inondés en hiver, coteaux plantés de vignobles ou creusés d’habitations troglodytiques. Pour les plus endurants, l’itinéraire La Loire à vélo s’inscrit dans le cadre d’Eurovélo 6, la véloroute de l’Atlantique à la mer Noire. 

Les voies vertes de Bretagne

Les voies vertes sont un merveilleux maillage composé de chemins de halage des canaux et rivières, de voies ferrées abandonnées et de sentiers forestiers. Parcourez-les à vélo, et découvrez le centre Bretagne loin de toute agitation moderne. Au total, on compte près de 800 kilomètres de véloroutes et de voies vertes, dont 500 en dehors de toute circulation automobile. À terme, le réseau devrait s’étendre sur 2.000 kilomètres. 

Le vignoble de l’Entre-Deux-Mers

L’Entre-deux-Mers est une région de collines et de vallons situées entre la Dordogne et Garonne, proposant aux locaux et touristes de nombreux circuits balisés ouverts aux VTT/VTC. Riches en appellations viticoles, les pays de Créon, Cadillac ou Saint-Macaire recèlent des trésors architecturaux et des bastides qui méritent une halte. Prudence avec les sentiers pentus et aux sols argileux, peu praticables après des journées de pluie. 

Respirer l’air de la montagne sur les pentes de l’Alpe d’Huez

Si une capitale du vélo devait exister, ça serait définitivement l’Alpe d’Huez ! Outre les 21 virages qui mènent à la station iséroise, parcourus chaque année par de nombreux cyclistes venus exercer leurs mollets sur cette montée mythique du Tour de France, la station dispose également d’un vaste domaine où le VTT est roi. Cet espace compte plus de 260 kilomètres de pistes non goudronnées à travers forêts, alpages et montagnes majestueuses. 

La Via Rhôna, du Lac Léman à la Méditerranée

Ce voyage à vélo est l’occasion de découvrir la montagne, la campagne, les fleuves et rivières au travers d’un paysage varié, chargé d’histoire et reconnu pour sa gastronomie. La Via Rhôna, c’est la possibilité de rallier la mer par un itinéraire vélo parfois sportif mais surtout apprécié pour la qualité des paysages traversés. C’est aussi une route des vins prisée que vous pourrez découvrir facilement à vélo. Un périple de 800 kilomètres au gré du Rhône qui vous laissera des souvenirs plein la tête et des étoiles dans les yeux. 

La Bourgogne en vélo

Découvrir ce territoire à vélo est une façon unique de partir à l’aventure entre vignobles, canaux et campagnes authentiques. De Mâcon à Dijon, vous allez prendre la clé des champs avec votre vélo et arpenter la campagne bourguignonne au gré de ses canaux et rivières. Vous pourrez partir à la rencontre des grands crus de Bourgogne et de sa légendaire route des vins. Renommée dans le monde entier pour ses vins, cet itinéraire à vélo ravira les passionnés de cyclotourisme et d’œnologie. 

N’oubliez pas tous les itinéraires d’Eurovéloroute, un réseau cyclable européen de 16 itinéraires vélo sillonnant les régions européennes, 9 EuroVélo transverses la France !

SILLONER LA FRANCE À VÉLO POUR DÉCOUVRIR SES 10 PLUS BEAUX VILLAGES

La France regorge de trésors et de jolies adresses. Découvrir quelqu’un des plus beaux villages français à vélo est un réel bonheur ! 

La douce aventure débute en Provence, à Gordes. Au cœur du Vaucluse, ce village perché est l’un des villages les plus visités du Parc naturel régional du Luberon. Une étape incontournable pour toute escapade en Provence. À vélo, vous prendrez plaisir à découvrir deux abbayes, plusieurs moulins à eau et à vent, des centaines de bories et surtout de belles maisons en pierre qui font la richesse du patrimoine gordien. 

Vous ne pourrez résister aux charmes de la Corse. Située entre l’Ile Rousse et Calvi, Saint’Antonio est l’un des plus somptueux villages de Corse. Ce village médiéval est surnommé le « nid d’aigle » puisque celui-ci est situé sur un bloc de granit et que toutes les maisons sont construites le long de petites ruelles descendantes en spirale. N’hésitez pas à visiter l’église et les ruines du château pour vous imprégner de l’histoire du village !

De retour sur le continent, en Hérault, Saint-Guilhem-le-Désert vous attend. Étape du Chemin de Compostelle, cette cité médiévale pittoresque, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, offre un véritable havre de paix. Le site lui-même est remarquable, à l’entrée des gorges du Verdus et du Cirque de l’Infernet. Pour accéder au village, il faut passer sur le Pont du Diable, l’un des ponts médiévaux les plus vieux de France, qui offre une vue magnifique sur les gorges. 

En Occitanie, Saint-Cirq-Lapopie est un chef d’œuvre de l’époque médiévale perché en haut de falaise. Ruelles pittoresques, maisons aux toits bruns et pentus, église fortifiée…ce bourg compte 13 monuments historiques et a été élu « Le village préféré des Français » en 2012 ! Une magnifique balade jusqu’au belvédère qui se trouve au sommet vous permettra d’accéder à un point de vue remarquable sur la vallée du Lot.

La route se poursuit, cap plus au Centre, dans la Vienne, à Angles-sur-Anglin. Cette petite cité médiévale doit surtout sa réputation à ses magnifiques broderies faites à la main mais aussi à ses rues tortueuses, ses maisons séculaires et sa forteresse à demi-ruinée, juchée sur un piton rocheux. Déposez votre vélo en bas du château pour le visiter, vous allez accéder à un panorama à couper le souffle ! Vous vous ne lasserez pas de déambuler à travers les ruelles pavées. 

Dans le Limousin, le charmant village perché de Turenne vous attend ! Une histoire bien présente et une architecture typique font de ce village perché le point de départ idéal pour un circuit touristique et historique à deux roues à travers les plus beaux villages de la région. 

Les terres du Nord vous appellent. Enfourchez votre vélo pour Veules les Roses en Normandie, une jolie station balnéaire en bord de mer au charme bien normand. Vous pouvez visiter ce charmant village entouré de moulins lors d’un road trip en vélo, vous menant jusqu’aux falaises d’Étretat, l’un des plus beaux panoramas de France !

Depuis la Normandie, descendez à vélo en Bretagne. Lacronan est un petit bijou, riche d’un patrimoine architectural préservé classé depuis 1924 au titre des Monuments Historiques. Autour de la belle place centrale et de son puit, les toits du village sont de véritables œuvres d’art. C’est un réel bonheur de découvrir ce village en deux roues ! Poursuivez votre route jusqu’au Sauzon. Situé sur Belle-Île en Mer, ce joli port de pêche et de plaisance offre aux visiteurs un paysage aux couleurs pastel, et une véritable douceur de vie. Lors d’un séjour en Bretagne, il est impossible de ne pas faire un détour pour découvrir ce point coin perdu. 

L’aventure se termine à l’Est à la découverte d’un charmant village alsacien, Kaysersberg, incontournable lors d’une escapade dans la région ! Situé à proximité de Colmar, et sur la route des vins d’Alsace, il est connu pour son marché de Noël enchanteur. Le village est surplombé d’un château duquel il est possible d’avoir une vue splendide sur le village ainsi que les vignes alentours. 

LE TOUR DE FRANCE GASTRONOMIQUE DE PAULETTE, DE RÉGION EN RÉGION

La France est le pays du vin et de la gastronomie. L’un va d’ailleurs rarement sans l’autre. Chaque région possède ses spécialités culinaires et vous n’aurez sans doute pas assez d’un seul séjour en vélo pour toutes les découvrir. Posez votre bicyclette, à vos fourchettes ! 

La découverte commence par le Nord. Goûtez au maroilles, très surprenant et aux endives au jambon, de belles saveurs d’antan. Partez ensuite vers l’Est et la région de Reims pour vous délecter d’une coupe de champagne. Remontez sur votre bicyclette jusqu’en Alsace pour déguster une bonne choucroute ou un traditionnelle tarte flambée. Accompagnez ces mets par un bon vin, c’est l’une des meilleures régions de France pour déguster du vin, notamment parce que sa production est très particulière : la part belle revient aux vins blancs ! Filez ensuite en Bourgogne en passant par la Franche-Comté pour découvrir le pain d’épices, la Cancoillotte et les célèbres escargots. N’hésitez pas à sortir des sentiers, de nombreuses routes existent pour visiter le vignoble bourguignon réputé (Chablis, Mâcon, Pommard) allant de la Côte Chalonnaise au tour du Mâconnais, en passant par les inévitables Grands Crus de Bourgogne de la Côte de Nuits et de Beaune.

En Auvergne Rhône-Alpes, l’aligot et le nougat de Montélimar vous tiendront en appétit. Une halte s’impose obligatoirement dans un bouchon lyonnais, petit restaurant typique de l’ancienne capitale des Gaules, pour de délicieuses quenelles et une tarte à la praline. La vallée du Rhône vous attend, aussi riche en Histoire qu’en cépages, faites-vous plaisir en dégustant quelques vins prestigieux : Châteauneuf-du-Pape, Hermitage, Château-Grillet ou encore le Saint-Joseph. L’aventure culinaire à vélo se poursuit direction plein sud.

À Marseille et dans ses environs, essayez la bouillabaisse et la ratatouille à Nice. Terminez sur une note sucrée avec une délicieuse part de tarte tropézienne. La région provençale viticole est l’une des plus réputées de France, s’étendant entre les Beaux-de-Provence et Fréjus, dénombrant trois AOC principales : Coteaux-de-Provence, Coteaux Varois et Coteaux d’Aix-en-Provence. L’Île de Beauté vous attend, une des meilleures régions de France pour déguster un verre de vin avec une tranche de charcuterie. 

Ensuite cap à l’Ouest, direction Toulouse. Le Sud-Ouest est le pays du foie gras, du cassoulet et du roquefort. Des mets traditionnels qui viendront se marier à la perfection avec les vingtaines d’appellations régionales : certains cépages datent de plusieurs siècles tels que le Manseng, le Tannat ou encore la Négrette. Des vins de toutes les couleurs ! Remontez sur votre vélo, direction le Nord le long de la côte Atlantique. N’oubliez pas au passage de gouter aux fameux cannelés bordelais ou aux biscuits nantais. Le bordelais est l’une des meilleures régions de France pour déguster du vin, certains cépages sont mythiques : Cabernet Sauvignon et Merlot (rouges), Muscadelle et Sauvignon (blancs). Une fois en Bretagne, vous vous régalerez d’un plateau de fruits de mer, suivi d’une galette au sarrasin accompagnée d’une bolée de cidre. 

Le périple se termine en région parisienne qui compte de nombreuses spécialités comme le Brie. L’Île-de-France est surtout la patrie de la pâtisserie : il est impossible de résister au Saint-Honoré, le Paris-Brest ou les célèbres macarons. Pour un Tour de France gastronomique complet, n’oubliez pas de goûter aux plats et aux produits venus d’Outre-mer comme des acras de more ou le poisson cru à la tahitienne. 

ET LE FROMAGE DANS TOUT CELA ?

N’oublions pas que le fromage français est une vraie tradition gastronomique, une institution même puisque notre territoire est l’un des plus importants producteurs de fromages. À chaque région, son fromage, né d’un terroir et d’un savoir-faire, parfois ancestral. Enfourchez votre vélo, vous partez à la découverte de fromages de renom. 

L’Auvergne Rhône-Alpes est un véritable paradis : le bleu d’Auvergne ou encore la fourme d’Ambert, sans oublier le Salers, un fromage au lait cru de vache à pâte pressée. Plus à l’est, en Rhône Alpes, vous allez découvrir des fromages d’exception : le beaufort, l’emmental ou l’abondance, sans oublier le reblochon, idéal pour la tartiflette !

Impossible de faire le tour de la carte des régions de France du fromage sans faire une halte en Nouvelle-Aquitaine, région productrice de fromages de chèvres avec le chabichou du Poitou ou le chèvre carré du Poitou, ou de fromages au lait de brebis que sont l’Ossau-Iraty ou la tommette des Pyrénées. 

La région Bourgogne-Franche-Comté est l’une des régions qui a celle seul compte le plus de fromages, évidemment le comté, reconnaissable entre tous, mais aussi le morbier, fromage jurassien coupé d’une fine couche de cendres, la cancoillotte ou le mont d’or. 

Vous reprenez votre bicyclette pour mettre le cap vers les régions du Nord de la France, également foisonnantes de bons fromages. Outre le camembert, emblématique de la Normandie et plus largement de la France, ces régions produisent le coulommiers mais aussi les bries (de Meaux et de Melun), le cœur de Neuchâtel en forme de cœur et la croûte fleurie et bien d’autres. 

Ces découvertes gastronomiques mettent en lumière la richesse des régions françaises, la meilleure des occasions pour se replonger dans l’Histoire de ces régions et des dialectes locaux. 

S’INITIER AUX LANGUES RÉGIONALES

On compte officiellement dans l’Hexagone 75 langues régionales. Parmi elles, certaines sont enseignées à l’école comme l’occitan, le breton, le basque, le corse, l’alsacien ou certaines langues mélanésiennes comme le tahitien. Enfourchez votre vélo, un Tour de France s’impose ! 

Le voyage débute à l’extrémité du territoire, sur les terres bretonnes. Le breton figure parmi les langues celtiques qui existent encore dans le Nord-Ouest de l’Europe, avec le gallois. Le dialecte des peuples celtes, en évoluant, a formé la langue bretonne. Romanisé au Ier siècle av. notre ère, une receltisation de la région a lieu après la chute de Rome par des immigrations provenant de l’île de Bretagne. Appartenant à la même famille linguistique que le gaulois, les deux parles fusionnent, même si la partie Haute de la Bretagne conserve majoritairement un parler gallo-romain et la Basse Bretagne, le breton. Chez le breton, il y a une très grande variété de dialectes dont le cornouaillais du Sud-Est, le léonais au Nord-ouest, le trégorrois au Nord-Est et le vannetais au Sud-Est. 

Après cette découverte, cap à l’Est pour découvrir les dialectes d’Alsace et Moselle. Ce territoire fait historiquement partie d’un espace linguistique germanophone, englobant des dialectes issus de l’espace germanique qui ont fini par se rapprocher et par recevoir une influence plus significative du français. Il est très intéressant de se rendre sur ce territoire, d’emprunter les sentiers en vélo, pour comprendre toute son Histoire. L’Alsace a longtemps fait partie du territoire germanique jusqu’à ce que Louis XIV s’en empare définitivement, avant que la convoitise de cette région devienne l’une des principales sources des deux grandes Guerres mondiales du XXe siècle. 

L’aventure se poursuit sur les terres du Nord pour découvrir les langues d’oïl, un ensemble de langues qui a progressivement donné naissance au français tel que nous le connaissons aujourd’hui. Un groupe linguistique qui recouvre plusieurs variations donnant naissance au français standard : l’orléanais, le picard, le wallon, le champenois, le lorrain, le franc-comtois, le bourguignon, le poitevin-saintongeais, le gallo, le normand…

Après cette immersion sur les routes du Nord, le Sud de la France vous attend. Rendez-vous dans l’Ouest des Pyrénées Atlantiques, à la découverte d’une langue parlée depuis des milliers d’années, le basque – aujourd’hui qualifiée de « langue isolée » puisque ne pouvant être classée dans une famille linguistique historiquement connue. Sa présence serait d’ailleurs considérée comme antérieure aux langues indo-européennes de l’Europe occidentale. Par-dessus tout, elle est une langue transfrontalière parlée de part et d’autre de la frontière franco-espagnole. Langue officielle sur l’ensemble des territoires de la Communauté autonome du Pays basque, en France elle n’a pas de statut particulier. 

Le périple se poursuit plus au Sud, l’occitan vous attend ! Langue romane, celle-ci est généralement divisé en six dialectes : le gascon, le languedocien, le provençal, le vivaro-alpin, l’auvergnat, le limousin...Aujourd’hui, prêt de 500.000 personnes parlent l’Occitan d’une manière traditionnelle quotidiennement ! 

Partir à la rencontre des langues régionales sans évoquer le corse serait inimaginable ! La langue est connue pour avoir historiquement conservée des formes italiennes d’où de multiples affinités à la fois toscanes, vénitiennes, calabraises…L’influence du français en tant que tel arrive au XVIIIe siècle au moment où la France soumet la Corse en 1769 et aboutit à une co-officialité des deux langues. L’italien cède ainsi progressivement la place au français comme langue écrite. Aujourd’hui, la langue corse est parlée de manière générale sur l’ensemble de l’île ! 

Si quelqu’une des grandes subdivisions de langues régionales françaises ont ici été évoquée, la liste est loin d’être exhaustive quand on se remet en mémoire que la France compte jusqu’à 75 dialectes !

Partager ce contenu