Retrouvez tous nos Conseils & Actualités

Toulouse-Bordeaux, 270km de canal à vélo

Publié le : 28/08/2020 14:15:08
Catégories : Visites

Toulouse-Bordeaux, 270km de canal à vélo

À travers le Grand Sud-Ouest, reliant Toulouse la célèbre « ville rose » à Bordeaux et ses joyaux historiques, le Canal latéral de la Garonne, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, prolonge le Canal du Midi qui relie la Méditerranée à l’océan Atlantique. Par des pistes cyclables et de belles routes de campagne, vous allez apprécier la fraicheur des allées de platanes le long du Canal et ses écluses, découvrir les vignobles bordelais, les villages médiévaux, la gastronomie locale d’un terroir généraux. Un séjour sur plusieurs jours qui s’enchaîne à merveille avec le Canal du Midi, formant ainsi un parcours reliant l’Atlantique à la Méditerranée, le célèbre « Canal des deux Mers ». 

Jour 1, 57,2km - Toulouse > Castelsarrasin

Pour cette première journée, vous circulerez sur une voie verte ininterrompue, sûre et tranquille, et petit plus non négligeable sur les mois d’été : le parcours est à l’ombre des platanes ! L’aventure débute en laissant derrière soi Toulouse et son riche patrimoine culturel, ses quais, le Capitole et la chaleur de la brique. Seuls les premiers kilomètres pour sortir de la Ville Rose seront bruyants. Rapidement vous apprécierez le calme rayant le long du canal. Castelnau-d’Estréfonds, village perché avec son église Saint-Martin et Grisolles, charmante ville en briques, sont les premiers témoins de votre découverte en bicyclette. Le joli canal de Montech permet de visiter Montauban et son musée Ingres, un chemin de 13km non aménagé mais relativement praticable. Sur le parcours, vous traversez des sites remarquables : les Ponts-Jumeaux jonction des 3 canaux, Montech et sa pente d’eau, le pont-canal sur le Tarn. Enfin Castelsarrasin vous attend avec son port de plaisance, son abbaye et son monastère pour un repas bien mérité !

Jour 2, 52km - Castelsarrasin > Agen

Cette deuxième étape est classée sous le signe de l’émerveillement et la découverte d’un patrimoine historique remarquable. L’ombre salutaire des grands platanes vous accompagnent avec bonheur sur la majorité du trajet. Moissac capital du chasselas et son centre d’art Roman, son port de plaisance, son abbaye classée au patrimoine mondial de l’Unesco vous attendent ! N’hésitez pas à faire un crochet par Goudourville pour visiter son château médiéval. Après quelques coups de pédales, la ville de Valence d’Agen se dessine devant vos yeux. Visitez la Bastide du XIII siècle ou bien flânez sur son port de plaisance, et profitez d’un verre en terrasse au soleil. C’est une journée au cours de laquelle vous prenez le temps de découvrir : les points d’intérêts sont si nombreux ! Golfech et sa centrale surnommée « la cocotte », Boé et sa Tour de Cassagne bâtie sur une bute artificielle ou encore le village de Bon-Encontre et son château-fort sont incontournables dans le paysage. C’est par la berge Nord du canal que vous allez arriver sans encombres au cœur de la belle ville d’Agen. 

Jour 3, 42km - Agen > Le Mas d’Agenais

Vous quittez Agen et ses célèbres pruneaux par une magnifique passerelle piétons-vélo sur la Garonne et une piste cyclable qui longe le fleuve. À partir de Buzet-sur Baïse et sa double écluse qui relie le Canal de la Garonne au réseau fluvial du Sud-ouest depuis 1852, de nombreuses bastides, châteaux et maisons à colombages vous accompagnent. Vous pouvez vous écarter un peu du canal pour aller visiter les villages de Tonneins et Aiguillon, l’accès se fera par des chemins peu fréquentés, loin des axes directs. En longeant de nouveau le canal, le parcours est continu, facile et sûr avec une traversée délicate au niveau de la D8 à Damazan. Une étape ombragée et tranquille qui prend fin au Mas d’Agenais. 

Jour 4, 52,3km - La Mas d’Agenais > Sauveterre de Guyenne

Une fois votre vélo prêt, vous quittez la vallée du Dropt et le Mas d’Agenais. Une journée qui débute par un détour incontournable par le Moulin de Loubens et l’Eglise Saint-Pierre, magnifiques, ainsi que par l’abbaye des Bénédictins ouverte au public avec une vue sur la Garonne. La découverte se poursuit par les villages de Fontet, La Réole et ses fortifications, Couthures-sur-Garonne et son musée et Saint-Martin-de-Lerm. Une étape qui emprunte de jolies routes départementales de campagne peu fréquentées à travers bois et vignes. 

Jour 5, 54,5km - Sauveterre de Guyenne > Bordeaux

Sans aucun doute possible, vous parcourez bien l’une des plus belles voies vertes de France ! Tous les petits villages traversés regorgent de chapelles et d’églises à visiter. L’église de la Sauve Majeure, les jolies Bastides de Sauveterre et Créon méritent une halte. L’aménagement est excellent, avec plusieurs points de pause à Espiet, Créon et Lignan. Dès les premiers coups de pédales, des coteaux viticoles non loin de Sauveterre à la vallée humide, cette voie verte bien jalonnée serpente à travers des paysages variés. Une étape qui vous permet de finir en beauté sur la piste cyclable de l’Entre Deux Mers/voie verte R. Lapébie sur plus de 47km, un doux bonheur ! Vous arrivez tranquillement sur Bordeaux par la piste cyclable rive droite de la Garonne sur 8km, quai de la Souys. Une ville où une vibrante modernité se mêle aux joyaux de l’Histoire et aux méandres de la Garonne. Prenez le temps de visiter, le temps d’une soirée, le quartier des Chartrons et ses magnifiques façades en pierre, la Place de la Bourse ou encore le quartier Saint-Pierre et ses ruelles moyenâgeuses…la fin d’un somptueux voyage. 

Partager ce contenu