Retrouvez tous nos Conseils & Actualités

Vélo à assistance électrique ou vélo classique : lequel choisir ?

Publié le : 02/07/2020 16:15:10
Catégories : Divers

Vélo à assistance électrique ou vélo classique : lequel choisir ?

Doit-on réellement choisir entre un vélo classique et son cousin équipé d’une assistance électrique ? Il y a bien des dilemmes qu’il ne vaudrait mieux ne pas trancher ! En effet, s’ils se ressemblent sur de nombreux points, ils possèdent aussi chacun leurs propres atouts. Ainsi, ils peuvent être considérés comme complémentaires. Au final, il est tout simplement impossible de choisir : tout dépendra des besoins et envies de son utilisateur. 

Match nul !

Des différences techniques

Vélo classique ou vélo à assistance électrique ne sont pas, en termes de technique, fondamentalement opposés. Le fonctionnement général du vélo reste identique avec un guidon, des leviers de freins, des commandes de dérailleur, un pédalier et des freins. En ce qui concerne le freinage, il est possible de retrouver sur les vélos électriques des freins à disque, à patins mécaniques ou à patins hydrauliques alors que les freins à patins sont encore très répandus sur les vélos classiques. Les freins installés sur les VAE sont plus puissants et réactifs que leurs ancêtres, parfaitement adaptés aux accélérations vives de ce type de matériel. 

C’est sur la balance que la différence majeure entre les deux types de bicyclettes se fait le plus ressentir en raison de la présence du moteur et de la batterie sur les vélos électriques. En effet, le poids d’un vélo doté d’une assistance électrique se situe en moyenne entre 17 et 25 kilogrammes alors qu’un vélo classique pèse, au maximum, 15 kilogrammes.  

Enfin, sur le guidon du vélo à assistance électrique, il est possible de retrouver un ordinateur de bord permettant de contrôler d’une part le niveau de charge de la batterie et d’ajuster la puissance de l’assistance électrique – de manière générale, du niveau 1 à 5.

Le confort

Sur ce point précis, ni le vélo traditionnel ni le vélo à assistance électrique ne remportent un avantage décisif. Jamais rien n’est laissé au hasard aussi bien sur les VAE que les vélos classiques : qualité de l’assise, maniabilité ou encore ergonomie du cadre. 

La facilité du déplacement

Par son moteur électrique, le vélo à assistance électrique permet de décupler les forces de son pilote. Une aide salutaire pour transporter des enfants ou des charges sans avoir à fournir des efforts conséquents. Le positionnement du moteur va influencer de manière importante l’expérience de conduite. Celui-ci peut être placé à plusieurs endroits sur le vélo : 

- dans la roue avant – sensation de traction peu intuitive, désagréable sur chaussée humide/gravillons ;

- dans la roue arrière – sensation de propulsion pour le cycliste ;

- ou encore dans le pédalier – moteur positionné au niveau du centre de gravité du vélo, des capteurs qui sont capables d’adapter l’assistance selon la puissance fournie par le cycliste : un pilotage sans à-coups ! 

La vitesse 

Même avec un vélo à assistance électrique, il sera toujours nécessaire de pédaler pour avancer. En réalité, l’avantage du moteur est de permettre d’atteindre rapidement une vitesse de croisière sans avoir à fournir les efforts d’un vélo classique. Un avantage de taille pour arriver au bureau sans être transpirant !  

Toutefois, le célèbre mythe du vélo électrique beaucoup plus rapide que le vélo classique est à relativiser. L’assistance électrique est bridée à partir de 25 kilomètres/heure pour respecter la réglementation européenne. Ainsi, les utilisateurs de vélos électrique circulent à une moyenne de 19 km/h, et les cyclistes traditionnels atteignent une vitesse de 15 km/h. 

Qu’il soit équipé d’un moteur ou non, le vélo permet de se déplacer à la même vitesse qu’une voiture en ville, sans les inconvénients de bouchons, de stationnement ou encore de pollution et aucun problème de bouchons et de retard en vue ! 

Et le Canal du Midi alors ? 

Ces deux vélos sont complémentaires, tout va dépendre de l’usage qui en sera fait. En effet, deux critères doivent être pris en compte dans le choix du matériel : la distance de la promenade envisagée et le poids du chargement (sacoches avant/arrière, sacs à dos sur le porte-bagage). Le vélo électrique a effectivement de nombreux atouts puisqu’il aplanit toutes les côtes et permet de rouler avec des cyclistes de haut niveau pendant de longues balades. Toutefois pour des distances plus courtes, la légèreté du vélo traditionnel n’a pas son pareil. Ainsi, ces deux modèles de vélos seront satisfaire toutes les envies des cyclotouristes !

 

 

Partager ce contenu